Rencontrer DAPHNÉ CRESSON, c’est entrer dans un univers, voyager dans le temps, s’envoler ailleurs. Ses créations, elle les veut comme des tableaux thématiques, des vêtements « oeuvres d’art ». Avec une grand-mère première main pour une maison de haute couture, elle a toujours baigné dans le milieu artistique. Au-delà même de la couture, du vêtement, elle aime créer des personnages féminins, des décors, des thèmes…

Daphné CRESSON, création de vêtements  œuvres d’art
Daphné CRESSON, création de vêtements œuvres d’art

D‘où te vient ton inspiration?

Partout où mon regard se pose. Le street art, l’architecture, les objets designs, la lingerie et la peinture m’inspirent. J’aime aussi la haute pâtisserie française pour ses belles couleurs, ses formes et ses matières. J’ai d’ailleurs créé une robe incrustée de dentelle aux teintes tendres sur le thème « vanille/fraise et son coulis de framboise ». Je m’inspire aussi du passé, du XIXe siècle, du Japon antique.

Daphné CRESSON, création de vêtements  œuvres d’art
Daphné CRESSON, création de vêtements œuvres d’art

Comment travailles-tu?

Des flashs. Je fais un croquis qui va évoluer, puis un dessin à plat, et, enfin, un patron. Je visualise ma tenue en fonction du tissu avec lequel j’ai envie de travailler.

Je crée aussi des modèles uniques avec mes clientes. Elles m’envoient un visuel composé d’images, de dessins, de découpes, de dentelles et de matières qu’elles auront préalablement choisi. Ensemble, nous imaginons un mixte, et je réalise plusieurs croquis. Je customise aussi les vêtements. Je me déplace chez la personne, vois les vêtements qu’elle souhaite retoucher, les possibilités et ajouts de matières et fais un devis sur mesure.

Quelle serait la collaboration dont tu rêverais ?

J’adorerai réaliser des costumes d’opéra. Si j’osais… J’aimerais créer des costumes pour le Royal Opéra House à Covent Garden. Je suis férue d’opéra, plus particulièrement Tchaïkovski, et je t’avoue que j’ai déjà imaginé des tenues pour Casse-Noisette.

Quels sont tes projets ?

Tout d’abord, la customisation de vêtements démarre bien. Rendre un vêtement lambda unique grâce à un conseil à la carte. Sublimer les femmes à travers leurs propres tenues est un concept qui plaît beaucoup. J’ai aussi un projet de réalisation de costume pour une pièce de théâtre contemporain, Pour ceux qui croient que la terre est ronde de Jean-Rock Gaudreault.

Le point positif de ta carrière ?

La liberté. Je suis libre de créer ce que je veux, de jouer avec les formes, les matières, hormis, bien évidemment, la réalisation des costumes de théâtre, où, néanmoins, on me laisse une certaine autonomie.

Le point négatif ?

Comme beaucoup de jeunes créateurs, l’argent ! Dans un contexte socio-économique difficile, il n’est pas évident de se faire une clientèle fidèle. Mais la liberté de faire ce que l’on aime, ça n’a pas de prix, non ?

Daphné CRESSON, création de vêtements  œuvres d’art
Daphné CRESSON, création de vêtements œuvres d’art

 178 Vues,  1 Aujourd'hui

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *